Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Alimentation et santé

Pourquoi-mange-t-on--1280x889.png

Nous ne mangeons pas simplement pour faire le plein à la pompe …. Nous avons toutes sortes de besoins à satisfaire !

Diététicienne Nutritionniste Comportementaliste, je vous explique tout !

On mange par faim, c’est à dire pour répondre à un besoin énergétique.

On mange par plaisir gustatif : les aliments qui contiennent des nutriments (protéines, glucides, vitamines …. ) dont nous sommes carencés sont plus attirants et les meilleurs au goût.

On mange pour satisfaire des besoins de représentation : des aliments porteurs de représentations positive sont nécessaires à la régulation de notre appétit. Nous partageons culturellement un certain nombre de représentations alimentaires et d’autres représentations sont propres à notre histoire personnelle. Certains aliments ont acquis pour nous un certain pouvoir d’éducation, d’évocation particulier, qui réjouit notre coeur ou bien dans d’autres cas, au contraire, sont devenus aversifs.

On mange pour partager de la nourriture et des affects. Manger joue un rôle fondamental dans les échanges affectifs et sociaux. Les copains sont ceux qui partagent le pain et … songeons aux repas de famille, aux repas d’amoureux, aux repas d’affaire …. Ne plus partager sa nourriture, c’est se couper des autres et manger ensemble sur un mode civilisé et un facteur essentiel de régulation de la prise alimentaire.

Et on mange aussi pour calmer ses émotions et lutter contre le niveau de stress. Manger des aliments réjouissants, hautement caloriques, permet une minoration des pensées et des émotions douloureuses.

Vous voulez en savoir plus sur la régulation de vos appétits et de votre poids ? Prenez rdv au Cabinet via Doctolib.

 


E9312ADF-2F96-4F88-8FB8-5BD9EAC8381E-1280x1280.jpg

Savez-vous ce qui fait varier le poids de notre corps ?

– Le degré d’hydratation de notre corps.
=> Et oui, votre corps tolère des variations d’eau de l’ordre de 2 à 3 l, selon que vous êtes hydraté ou déshydraté au maximum. Cela représente quand même 2 à 3 kg, c’est-à-dire plus qu’il n’en faut pour se réjouir ou être franchement dégouté !

– l’activité sportive ou physique
=> lorsque vous faites fonctionner vos muscles, ils consomment de l’énergie, mais il faut un effort long et intense pour que la perte calorique soit appréciable. En fait, la plus grande partie du poids que vous aurez perdu sera de la transpiration. Cette perte de poids et donc d’eau sera temporaire…

-Le froid, le chaud
=> Lorsqu’on a chaud, on transpire et on se déshydrate. Si on veut garder le moral, il faudrait se peser après avoir bien transpiré, juste avant de boire !

– Le stress.
=> On sécrète plusieurs hormones en cas de stress. L’un des effets secondaires de cela est de diminuer temporairement la quantité d’urine excrétée… en gros, vous irez moins faire pipi. On accumule donc un peu d’eau, ce qui, pour celles et ceux qui sont obsédés par la balance, peut être en soit un facteur de stress.

– Le type d’aliments ingérés.
=> Par exemple, les aliments qui sont riches en glucides contiennent de l’eau…. Donc cette eau va également amplifier et fausser le résultat sur la balance. Au moment où on va les manger, cette eau va nous alourdir plus que ne le voudrait leur valeur calorique et, au moment où on les utilise, on va s’alléger dans les mêmes proportions.

– Le cycle féminin. Nous les femmes prenons quelques kilos durant la période de nos règles, mais nous les reperdrons vite ensuite.

À quoi bon s’énerver ?

Il vaut peut-être mieux accepter les variations normales de notre poids. L’usage intempestif de la balance n’aboutit en règle générale qu’à se créer des émotions négatives…


IMG_6784-1280x1280.jpg

Melle M., 9 ans, était ravie à l’idée de se faire plaisir avec un bon dessert.
Finalement, elle ne le termine pas, et me dit le plus simplement du monde « j’ai plus faim! ». (Moi je l’aurais fini quand même).
Elle se lève de table et va mettre le petit morceau restant dans une petite boîte hermétique pour le finir ce soir. Rassasiée, un point c’est tout !
Je suis toujours admirative du comportement alimentaire des enfants … Lorsque ce comportement est parfaitement « pur », « inné », non façonné par nos règles qui peuvent parfois être si « rigides » … et qui nous éloignent de nos sensations corporelles.
Vous savez, ces petites injonctions…
– il faut terminer son assiette
– il ne faut pas gâcher la nourriture
– et bla-bla-bla …
Et vous ? Vous avez aussi des petites règles qui régissent votre comportement alimentaire ???

Capture-d’écran-2021-01-06-à-15.28.13.png

Le Cabinet est heureux de vous informer de sa coopération auprès de l’association « Autrement, pour un autre regard sur son poids ». Cette association a vu le jour en 1999, dans le but d’aider les malades souffrant d’un trouble du comportement alimentaire (TCA).

AUTREMENT s’est fixé 4 missions :

  • Aider les malades et leur famille
  • Former les professionnels de santé
  • Informer e rand public sur les dangers des régimes amaigrissants mal surveillés ou encore mal suivis
  • Tenter de prévenir ces maladies auprès des collégiens et des lycéens.

Je suis heureuse de pouvoir participer à ses 4 missions.

Si vous êtes atteints d’un trouble du comportement alimentaire, si vous pensez l’être, ou encore, si vous avez dans votre entourage une personne ayant besoin d’aide sur ce sujet, n’hésitez pas à prendre rendez – vous au Cabinet. Un accueil chaleureux vous y attend.

 

 


Portrait-Sport.jpg

Une DIETETICIENNE NUTRITIONNISTE DU SPORT à SAINT MALO !!!

Après une année de formation intensive, le Cabinet valide officiellement ses compétences !

Votre diététicienne – nutritionniste assure désormais la formation de tous les acteurs des activités physiques et sportives, à la nutrition et à l’alimentation :

  • de la population en générale
  • de la population appliquées aux différents types de sport et de sportifs
  • du patient porteur de pathologie chronique bénéficiant d’une pratique physique ou sportive pour sa santé
  • du sportif de haut niveau ou professionnel
  • du sportif occasionnel ou régulier

en particulier dans leurs aspects éducatifs, de protection de la santé, d’optimisation des performances et de prévention du dopage.

Sur Saint – Malo, Votre Diététicienne – Nutritionniste vous accompagne dans la pratique de votre sport préféré :

  • Vous présente et commente les grandes règles de l’alimentation courante, équilibrée et diversifiée selon les différents types de sports
  • Vous propose des menus lors d’un stage ou pour une équipe sportive
  • Vous établit votre bilan alimentaire
  • Propose des conseils nutritionnels à des sportifs de tous niveau et pour tous types d’Activités Physiques et Sportives 

N’hésitez plus ! Venez consulter !


IMG-5189-2-1280x1707.jpg

Certains légumes et fruits  contiennent de grandes quantités de bêta-carotène (provitamine A) : carottes, abricots, mangues, légumes vert foncé, patates douces, persil, etc.

Le bêta-carotène ne se transforme en vitamine A que l’organisme en a besoin.

Comment faire pour bien absorber le bêta-carotène des aliments ?

De la même manière que l’ensemble des vitamines liposolubles (Vitamines A, D, E et K), l’absorption du bêta-carotène contenu dans les végétaux ne sera optimale qu’avec la présence d’un peu de matière grasse. Ainsi, si vous buvez du jus de carotte, d’abricot ou si vous mangez des carottes en collation, votre organisme n’absorbera qu’une très faible quantité de bêta-carotène, sauf si vous y ajoutez quelques gouttes d’huile d’olive.

Il faut noter aussi que l’absorption des caroténoïdes est influencée par nos gênes ainsi que notre statut nutritionnel.

 


Cabinet de Diététique et de Nutrition

Consultations au 3 Boulevard Douville, Saint Servan, 35400 St Malo, à votre domicile et/ou sur votre lieu de travail.

 

06 74 40 27 31 contact@dietetique-saintmalo.com